Musique en ligne

PATRICIA KAAS

Interprète


Née le 5 décembre 1966 à Forbach (Moselle) en Lorraine, elle connaît depuis 1987 le succès dans les principaux pays francophones et germanophones, ainsi que dans les pays d'Europe de l'Est et d'Asie, où elle se produit régulièrement.

Elle grandit à Stiring-Wendel, près de Forbach à la frontière avec l'Allemagne, le « platt », dialecte allemand est sa langue maternelle. Père français, mineur de fonds et mère allemande, la famille comporte sept enfants (5 frères et une sœur).

Elle commence à donner des concerts dès l'âge de huit ans, en chantant Sylvie Vartan, Claude François ou Mireille Mathieu, mais aussi New York, New York ou Just a Gigolo.

Engagée en 1979 dans un cabaret de Sarrebruck, elle chantera tous les samedis soirs jusqu'en 1983 où elle est remarquée par François Bernheim. Un premier disque paraît au printemps 1985 mais passe inaperçu.

Deux ans après, François Bernheim présente Patricia Kaas à Didier Barbelivien, qui lui offre Mademoiselle chante le blues. Sortie en avril 1987, la chanson atteint la 7 place du Top 50 et est récompensée par le prix Charles Cros.

Le 5 décembre, jour de ses 21ans, elle monte pour la première fois sur la scène de l'Olympia, assurant la première partie des concerts de Julie Pietri.

En novembre 1988 paraît le premier album de Patricia Kaas, Mademoiselle chante.... Il rencontre un grand succès en France et dans les pays francophones grâce aux tubes D'Allemagne, Mon mec à moi, Elle voulait jouer cabaret et Quand Jimmy dit, qui lui valent le titre de Révélation de l'année aux Victoires de la musique.

Ses deux albums suivants, Scène de vie (1990) et Je te dis vous (1993), connaissent également un très grand succès, avec des titres comme "Les Hommes qui passent", "Entrer dans la  ...

Née le 5 décembre 1966 à Forbach (Moselle) en Lorraine, elle connaît depuis 1987 le succès dans les principaux pays francophones et germanophones, ainsi que dans les pays d'Europe de l'Est et d'Asie, où elle se produit régulièrement.

Elle grandit à Stiring-Wendel, près de Forbach à la frontière avec l'Allemagne, le « platt », dialecte allemand est sa langue maternelle. Père français, mineur de fonds et mère allemande, la famille comporte sept enfants (5 frères et une sœur).

Elle commence à donner des concerts dès l'âge de huit ans, en chantant Sylvie Vartan, Claude François ou Mireille Mathieu, mais aussi New York, New York ou Just a Gigolo.

Engagée en 1979 dans un cabaret de Sarrebruck, elle chantera tous les samedis soirs jusqu'en 1983 où elle est remarquée par François Bernheim. Un premier disque paraît au printemps 1985 mais passe inaperçu.

Deux ans après, François Bernheim présente Patricia Kaas à Didier Barbelivien, qui lui offre Mademoiselle chante le blues. Sortie en avril 1987, la chanson atteint la 7 place du Top 50 et est récompensée par le prix Charles Cros.

Le 5 décembre, jour de ses 21ans, elle monte pour la première fois sur la scène de l'Olympia, assurant la première partie des concerts de Julie Pietri.

En novembre 1988 paraît le premier album de Patricia Kaas, Mademoiselle chante.... Il rencontre un grand succès en France et dans les pays francophones grâce aux tubes D'Allemagne, Mon mec à moi, Elle voulait jouer cabaret et Quand Jimmy dit, qui lui valent le titre de Révélation de l'année aux Victoires de la musique.

Ses deux albums suivants, Scène de vie (1990) et Je te dis vous (1993), connaissent également un très grand succès, avec des titres comme "Les Hommes qui passent", "Entrer dans la lumière" et "Il me dit que je suis belle".

En 1997, entourée de compositeurs à succès (JJ Goldman, Pascal Obispo, etc), ses concerts font salle comble, malgré des ventes de disques quelque peu en déclin.

En décembre 1998, elle enregistre Christmas in Vienna VI avec le ténor espagnol Plácido Domingo et le chanteur mexicain Alejandro Fernández.

Les 25 et 27 juin 1999, elle est invitée par Michael Jackson à Séoul et à Munich, dans le cadre de deux grands concerts humanitaires, Michael Jackson & Friends.

En 2000, à l'occasion de la Fête de la Fédération, elle donne un concert au jardin du Luxembourg à Paris. Les années 2000 sont plus difficiles, avec notamment le film de Claude Lelouch, And now... Ladies and Gentlemen, dans lequel elle partage l'affiche avec Jeremy Irons.

Les albums se vendent moins Piano Bar (2002), un album d'adaptations en anglais de chansons françaises, et Sexe fort (2003), malgré les signature de Goldman, Renaud, Cabrel et Obispo, alors que les tournées internationales font de très larges succès (le Piano-Bar Tour à New York, Sexe-fort Tour en Chine (Palais du peuple de Pékin).

2008 marque le retour de Patricia Kaas sur le devant de la scène avec un nouvel album, Kabaret, en hommage aux années 1930, puis une nouvelle tournée internationale entre novembre 2008 et février 2010.

Début 2009, Patricia Kaas représente la France au Concours Eurovision de la chanson se tenant le 16 mai à Moscou. Au printemps 2011, Patricia Kaas publie sa première autobiographie, L'ombre de ma voix.

Le 5 novembre 2012, paraît un album-hommage à Édith Piaf "Kaas chante Piaf", réalisé par Abel Korzeniowski avec le Royal Philharmonic Orchestra. Une tournée suit dans une quarantaine de pays passant, entre autres, par le Royal Albert Hall de Londres, le Carnegie Hall de New York et l'Olympia à Paris.

En 2016, "Patricia Kaas", nouvel album qui sort le 11 novembre avec "Le jour et l'heure", "Madame Tout le monde"... Une tournée internationale suit dès Janvier 2017, avec notamment un passage programmé au Grand Rex à Paris.

Patricia KAAS

Produits disponibles : 3