Musique en ligne

MIREILLE

Auteur, Compositeur, Interprète

Pays : France

Naissance : 30 septembre 1906 - Paris, France

Décés : 29 décembre 1996 - Paris, France


La petite Mireille est poussée très tôt par ses parents vers l'univers du spectacle. Elle souhaite devenir concertiste, mais renonce car ses mains sont trop petites. Mireille s'oriente alors vers le théâtre et commence à l'odéon dans des pièces du répertoire. Claude Legrand, décorateur du théâtre lui fait rencontrer son frère, un avocat nommé Jean Nohain. Mireille et Jean deviennent amis, écrivant en commun des chansons pour le plaisir et sans destination commerciale.

Jean lui écrit les paroles du "Petit chemin" et ils écrivent ensemble leur première opérette "Fouchtra."... refusée par tous les éditeurs Mireille retourne à Londres et se fait engager par Noël Coward dans le show "Bitter sweet",qui sera monté à Broadway.

Mireille reste 3 ans aux Etats-Unis, participant à la vie artistique, elle joue, compose avec les musiciens américains et apparaît même dans un film de Buster Keaton.

Son ami et éditeur Raoul Breton, lui demande de revenir car l'extrait "Couchés dans le foin" de l'opérette auvergnate "Fouchtra" est un triomphe dans la version de Pills et Tabet.

Mireille enregistre alors avec de nombreux partenaires une série en chansons, et continue sa collaboration avec Jean Nohain. Ils offrent "Quand un vicomte" à Maurice Chevalier," Vous qui partez en voyage" à Jean Sablon, "Une demoiselle sur une balançoire" à Yves Montand, etc...

Au début des années 30 Mireille enregistre seule et se produit en vedette sur les scènes des plus grandes salles Parisiennes. Toute petite derrière son piano, elle subjugue l'auditoire et chante "Le joli pharmacien", "Les trois petits lutins" etc..,et continue les tournées ainsi que les émissions de radio. La guerre lui impose l'exil.

A la libération, Mireille reprend ses émissio ...

La petite Mireille est poussée très tôt par ses parents vers l'univers du spectacle. Elle souhaite devenir concertiste, mais renonce car ses mains sont trop petites. Mireille s'oriente alors vers le théâtre et commence à l'odéon dans des pièces du répertoire. Claude Legrand, décorateur du théâtre lui fait rencontrer son frère, un avocat nommé Jean Nohain. Mireille et Jean deviennent amis, écrivant en commun des chansons pour le plaisir et sans destination commerciale.

Jean lui écrit les paroles du "Petit chemin" et ils écrivent ensemble leur première opérette "Fouchtra."... refusée par tous les éditeurs Mireille retourne à Londres et se fait engager par Noël Coward dans le show "Bitter sweet",qui sera monté à Broadway.

Mireille reste 3 ans aux Etats-Unis, participant à la vie artistique, elle joue, compose avec les musiciens américains et apparaît même dans un film de Buster Keaton.

Son ami et éditeur Raoul Breton, lui demande de revenir car l'extrait "Couchés dans le foin" de l'opérette auvergnate "Fouchtra" est un triomphe dans la version de Pills et Tabet.

Mireille enregistre alors avec de nombreux partenaires une série en chansons, et continue sa collaboration avec Jean Nohain. Ils offrent "Quand un vicomte" à Maurice Chevalier," Vous qui partez en voyage" à Jean Sablon, "Une demoiselle sur une balançoire" à Yves Montand, etc...

Au début des années 30 Mireille enregistre seule et se produit en vedette sur les scènes des plus grandes salles Parisiennes. Toute petite derrière son piano, elle subjugue l'auditoire et chante "Le joli pharmacien", "Les trois petits lutins" etc..,et continue les tournées ainsi que les émissions de radio. La guerre lui impose l'exil.

A la libération, Mireille reprend ses émissions à la radio, et remonte sur scène et entreprend une nouvelle expérience suggérée par un article de Sacha Guitry. Il s'agit de la première démarche d'enseignement de la chanson. Le "Petit conservatoire"est retransmis à la radio et à la télévision avec un parrain célèbre; Jean Cocteau qui lui offre le sigle du "Petit conservatoire".

Mireille se transforme en professeur et auditionne tous les talents actuels que nous apprécions aujourd'hui. Tous ces artistes l'évoquent avec beaucoup de tendresse et d'affection.

Mireille fêtera ses 50 ans de carrière en 1977 à Bobino, et remontera sur scène à Chaillot en 1995.

Cette grande dame de la chanson aura apporté une inspiration nouvelle, un style bien particulier auquel son séjour aux Etats-Unis n'est sans doute pas étranger.

Ses plus grands succès : Couchés dans le foin - Les Pieds dans l'eau - Le Vieux Château du Moyen Age - Le Petit Chemin - Puisque vous partez en voyage - Quand un vicomte - La partie de bridge - Les Trois Gendarmes - Papa n'a pas voulu - C'est un jardiner qui boîte - Une demoiselle sur une balançoire - Il attendait.

MIREILLE

Produits disponibles : 7